jeudi 6 septembre 2018

Ligalistic : le bilan mercato


montreuil

Après l’extraordinaire valse de joueurs opérée par les clubs de la Ligalistic, on commence à y voir plus clair dans les effectifs. En attendant de nouvelles surprises qui ne manqueront pas de débouler. D’ici là, revue des forces et des faiblesses des 8 prétendants au sacre.

Note méthodologique : les classements ci-dessous sont effectués en tenant compte des joueurs qui ont vocation à être titulaires indiscutables dans leur club, ce qui leur confère un avantage considérable dans MPG. Certains joueurs très renommés, notamment au PSG, ne sont pas comptés dans cette catégorie en raison de l’incertitude qui plane sur leur statut : manque de forme récurrent, effectif très concurrentiel, etc. Les classements sont toutefois pondérés avec la profondeur de l’effectif et la qualité de ces « remplaçants ».

LES GARDIENS

1. Conforama : LecomteGurtner
2. Sete : Areola – Pelé – Koubek – Johnsson
3. Montreuil : TatarusanuRunarsson

4. Yabenjo : Ruffier – Mandanda
4. Bussy : Reynet – Escales
6. Cedgrun : Subasic – MaignanBernardoni
7. Saint-Mandé : Benitez – Benaglio – Buffon
8. Minas Tirith : Lopes – Sels

Confo a tout simplement réussi à choper Gurtner le meilleur gardien de L1 de la saison passé et Lecomte qui vient d’être appelé en EdF vu son début de saison. Ces deux-là feront les 38 matches si tout va bien, et sans doute avec de belles notes au bout. Reste à choisir le bon chaque semaine. Sete a assuré en recrutant Areola probable titulaire du probable champion de France. Derrière le banc semble solide, malgré le début de saison relativement médiocre des 3 recrues Pelé, Koubek et Johnsson. Montreuil a embauché Tatarusanu, l’une des sensations hyper solide de la saison passée, ainsi que la pépite dijonnaise Runarsson. Ça devrait donc également très bien se passer. Yabenjo a osé le pari Ruffier, parfois génial parfois pitoyable. Derrière le risque de prendre Mandanda, qui a sans doute dépassé la date limite de consommation, est salué par ses adversaires. Bussy (à égalité avec Yabenjo) s’est entiché de l’excellent Reynet, dont le talent devra être confirmé sur la saison entière. Avec une doublure Escales qui ne jouera sans doute jamais. Cedgrun est dans l’expérimentation et le risque avec Subasic blessé, Maignan bon sur les pénos mais énigmatique sur le reste et Bernardoni l’espoir mystère de la saison (mais au moins les deux derniers sont titulaires). Saint-Mandé a fait le pari de pécho Benitez, auteur d’un match fantastique cette saison mais titulaire uniquement grâce au passage à vide de Cardinale. Benaglio et Buffon seront sans doute n°2 dans leur club. Minas Tirith a choisi l’inconnu avec l’inconstant Lopes et le miraculé Sels qui profite des atermoiements strasbourgeois en matière de gardiens.

LES DEFENSEURS

1. Conforama : Congré – Da Silva – GlikGuilbertTraoréLimaPerrin
2. Montreuil : Debuchy – Kimpembe – KoundéSuboticKara – Carole
3. Cedgrun : JemersonJullienLalaMitrovicMendes – Sidibe – Bernat – Le Tallec

4. Minas Tirith : Amavi – Caleta-Car – DanteHerelleMarcelo – Meunier – Saliba
5. Yabenjo : Aguerd – HiltonLautoa – Lefort – Mexer – Rafael – RamiBensebaini
6. Sete : Adenon – Oyongo – Bodmer – Briancon – Danze – Eboa Eboa – Jallet – Kerbrat – Marquinhos – MendySoumaoro – Denayer
7. Saint-Mandé : Ballo-Toure – G Silva – Haddadi – Kamara – Konan – Rocchia – SakaiCelik – Kolodziejczak – Fonte – Miazga
8. Bussy : CarlosLandre – Th Silva – Baysse – DjikuYambere

Avec 6 défenseurs titulaires en puissance, Confo est détendu pour passer de 4 à 5 derrière sans avoir peur des blessés. Une défense-type qui pourrait ressembler à Glik-Guilbert-Perrin-Traoré de très haut niveau MPG. Sauf blessures, Montreuil pourra compter cette saison sur une fabuleuse armada Debuchy-Koundé-Subotic-Kara avec Kimpembe en backup. Cedgrun n’est pas en reste avec sa défense relativement moyenne sur le papier mais a priori très constante. On devrait souvent voir jouer le quintette à cordes Jemerson-Jullien-Lala-Mitrovic-Mendes. La vaillante (et dispendieuse) équipe de Minas Tirith se débrouille très bien avec sa ligne costaude et très olympique Amavi-Dante-Herelle-Marcelo même si certains sont loin de leur niveau aujourd’hui. La team Yabenjo sera intéressante à suivre avec le quatuor Hilton-Lautoa-Mexer-Bensebaini, avec Rami en réserve au cas où. Sete possède une armée de défenseurs mais aura quand même fort à faire pour aligner du solide. Ils pourront quand même compter sur Kerbrat-Mendy-Soumaoro avec pas moins de 3 titulaires à découvrir en réserve. Saint-Mandé nous fait un peu peur avec sa brochette de combattants Haddadi-Sakai-Konan-Fonte. Ils ont l’air sereins, tant mieux pour eux. Bussy c’est léger. Avec des stars non titulaires indiscutables et une double paire de seconds couteaux Carlos-Landre-Djiku-Yambere, va falloir s’accrocher.

LES MILIEUX

1. Bussy : Aouar – Grenier – Navarro – NDombeleOcamposRongierStrootman – Verratti
1. Montreuil : KhazriM’VilaRabiot – N’Soki – SlitiBourigeaudSangaré
1. Saint-Mandé : Bamba – Chadli – Del Castillo – Lopez – Payet – Radonjic – R LopesSansonSissoko – Terrier

4. Sete : Amalfitano – AndréCabellaDossevi – Johansson – Mollet – Tchouameni – Thomasson
5. Yabenjo : GnahoreLoiodiceGustavo – Sammaritano – ThauvinEvangelista
6. Conforama : AholouLasneLees-MelouLienard – Monconduit – SankharéChavalerin
7. Minas Tirith : Di Maria – Tousart – Ben Arfa – Muani – Hamouma – Th Mendes
8. Cedgrun : Blas – Boschilia – Cyprien – Ikone – Siliki – Saint-Maximin – Maia – TielemansGanso – Golovin

Bussy impressionne autant par la qualité de son milieu de terrain que par la légèreté de sa défense. On aura plaisir à voir évoluer Strootman-Grenier-NDombele-Rongier avec l’éventuel soutien de valeurs sûres comme Aouar ou Ocampos… ou Verratti s’il condescent à retrouver un jour son niveau. Montreuil pour sa part n’aura pas de mal à aligner chaque semaine une équipe de très haut niveau avec les deux trios solides Khazri-Sliti-Bourigeaud (offensif) et M’Vila-Rabiot-Sangaré (défensif). Saint-Mandé possède également des arguments bien lourds (un petit coucou à Madame Zambrotta au passage !) avec le carré magique Bamba-Payet-Sanson-Lopes qui devrait faire parler la poudre cette saison. Derrière ce trio de tête, Sete se positionne très correctement avec ses gros créateurs MPG André-Cabella-Dossevi, même si la profondeur de banc laisse à désirer. Yabenjo suit de près car il sait qu’il pourra compter sur le couple infernal Gustavo-Thauvin, mais en dehors d’une bonne surprise Evangelista, le banc est peu prometteur. Derrière, c’est un peu la déception mercato pour Conforama, qui a réussi quelques bons coups et peut espérer quelques prestations honorables de Lienard-Sankhare-Aholou mais ce pourrait être insuffisant face à de grosses équipes. Côté Minas Tirith, on a beaucoup misé sur des grands noms, mais pas forcément beaucoup sur des titulaires. Tousart-Mendes fera vaguement l’affaire, mais Ben Arfa est aujourd’hui une énigme et Di Maria-Hamouma juste des jokers de luxe. Enfin Cedgrun aura fort à faire avec son trident Cyprien-Tielemans-SaintMaximin, et il priera volontiers pour que Ganso révolutionne un milieu de terrain a priori plutôt moyen.

LES ATTAQUANTS

1. Montreuil : DepayFalcaoTavares – Keita – Da Costa
2. Yabenjo : KaluNeymar – Remy – ThioubTraore
2. Saint-Mandé : Balotelli – Bammou – Beauvue – Beric – ChavarriaPepe

4. Bussy : Gradel – Griffiths – Niang – Leao – Sarr – Araujo – Pellegri
5. Conforama : CavaniKonateRoux – Sio – Bozok
6. Sete : Germain – LabordeMbappe – Thuram – Mitroglou
6. Minas Tirith : Fekir – Waris – DembeleDiony – Briand
8. Cedgrun : Jovetic – KamanoRipart – Sala – Ghoddos – Mothiba

Un mercato sans faute pour le champion en titre Montreuil qui s’est accaparé 3 buteurs MPG de haut vol avec la triplette Depay-Falcao-Tavares. Les filets vont trembler. Derrière, ex aequo, on retrouve Yabenjo et son impressionnant trio offensif Kalu-Neymar-Traore — que le dribbleur Thioub pourra suppléer au besoin — et Saint-Mandé avec ses gunners Balotelli-Beauvue-Pepe, eux aussi gentiment complétés. Ensuite, Bussy se détache indéniablement en alignant les perles Gradel-Niang-Sarr (dont on se demande tous s’ils feront effet sur toute la saison). Confo peut tirer son épingle du jeu si la paire Konate-Roux, un peu faiblard sur le papier, se met à claquer au même rythme que la vedette Cavani. Sete sera l’attraction du championnat grâce à Mbappe et peut-être Laborde s’il s’épanouit à Montpellier. Le reste sera magie noire (ou pas) selon que les demi-coiffeurs Germain et Mitroglou mettent le niveau (ou pas). Minas Tirith joue gros en misant sur la paire de DD : Dembele-Diony pour accompagner Fekir. Si ça marche il troublera la fête. Sinon non, assurément. Enfin Cedgrun ferme encore la marche : son trio Kamano-Ripart-Ghoddos n’est pas ridicule du tout, mais ce sont les remplaçants non titulaires Jovetic-Sala-Mothiba qui sont sans doute les meilleurs atouts du club.

LES EQUIPES-TYPES

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
samedi 6 août 2011

Ligue 1 2011-2012 : vers un duel Paris-Lyon et autres pronostics


L’excellent Ben du blog CommeElleVient m’a mis au défi – comme d’autres blogueurs – sur une série de questions classiques avant le départ du championnat de Ligue 1. Exercice périlleux. Je m’y suis risqué l’an passé en annonçant Lille champion mais j’ai aussi annoncé Monaco dans les 5 premiers donc je resterai prudent et humble face à cet exercice. Mais il faut aussi savoir prendre des risques dans la vie :)

1. Qui sera champion de France ?

PSG-OLAujourd’hui, même s’il reste encore un mois avant la clôture du mercato qui peut encore avoir son importance, je crois que les deux équipes qui peuvent nettement tirer leur épingle du jeu sont Lyon et Paris – pour deux raisons très différentes. Lyon (à moins d’un mois d’août dispendieux), parce qu’ils ont décidé de jouer la stabilité de l’effectif, et l’intégration des jeunes pousses prometteuses sera donc nécessairement plus appuyée que l’an passé. Paris parce que le recrutement est de très haut niveau : le coup de mou de Nenê cet hiver et l’inefficacité devant le but de Hoarau ou Erding n’auront pas lieu d’être cette saison, ça sera très très dur pour les autres clubs de suivre le rythme, surtout si Gameiro ne se blesse pas.

2. Qui se qualifiera en LdC ?

Lyon et Paris donc. Par ailleurs, j’aime beaucoup la manière dont Sochaux gère sa « mini-crise » des nouvelles stars révélées qui rêvent déjà d’ailleurs. A moins d’une explosion rapide du groupe (ce dont je doute avec Bazdarevic aux manettes), si ça tient toute l’année, je pense que ça peut faire très mal cette saison, là encore grâce à la stabilité de cette jeune équipe talentueuse et l’arrivée de mecs intelligents comme Roudet ou Corchia.

3. Qui ne restera pas dans l’élite ?

Hormis les équipes qui partent avec un boulet à la cheville tous les ans (Nice, Nancy, Valenciennes…) et les promus (notamment Evian et Dijon, qui ont le profil pour nous faire une jolie Arles-Avignon cette saison), j’ai peur pour deux grosses écuries : Rennes et Saint-Etienne. Les Verts ont remplacé Matuidi, Payet, Landrin et Rivière par Ruffier, Clement et Sinama-Pongolle – très léger – tandis que Rennes voit partir Douchez, Marveaux et Leroy pour acceuillir (principalement) Féret – insuffisant à mon humble avis.
Par ailleurs, j’ai d’énormes doutes sur Bordeaux, Auxerre et Montpellier cette année, qui ont une allure d’équipes pouvant exploser tout autant vers le haut que vers le bas.

4. Qui terminera meilleur buteur ?

Je pense que Gameiro est au-dessus du lot. Primo il est sur sa lancée, secundo il retrouve une équipe qui va jouer pour lui et qui possède d’excellents passeurs. Contrairement aux buteurs parisiens habituels, Gameiro ne gaspille pas les caviars, donc je crois objectivement qu’il va planter beaucoup :)
Cela dit, je suis assez impatient de voir la paire Rivière-Bulut à Toulouse, le Turc a de très bonnes stats et si les Tabanou, Machado, Braaten & co se décident à sortir une grosse saison, je ne serais surpris de voir le TFC faire gentiment trembler les filets.

5. Jusqu’où un club français peut-il aller en LdC ?

Pour Lille et Marseille : pas très loin du tout. J’ai peur que le recrutement lillois, joli sur le papier mais très hétéroclite, ne les fasse déchanter cette année. Quant à l’OM, il me semble très compliqué de tenir toute la saison en espérant que les frères Ayew tiennent la baraque, c’est une équipe extrêmement défensive qui n’avait déjà pas l’an passé le meneur de jeu brillant dont une grosse équipe a besoin. Malgré leur talent individuel, NKoulou, Morel ou Amalfitano ne remplaceront pas Taiwo et Heinze dans le vestiaire. Je crois que Marseille va vivre une saison très compliquée.
Reste Lyon. L’OL a l’expérience de la LdC et cette année, peut-être, de la fraîcheur et de l’audace avec Lacazette, Kolodziejczak, Pied, Grenier, Gonalons… Si les jeunes explosent cette saison, ils peuvent jouer le championnat et la LdC. Il y a des joueurs de très haut niveau sur toutes les lignes, c’est le genre d’équipe, sur deux matches, qui peut aller jusqu’en 1/2.

6. Quel nouveau joueur en Bleu ?

Je mettrais bien une petite pièce sur Tabanou, Lacazette, Bakambu – et sur Chantôme, Jallet et Bodmer pour Paris :)

Étiquettes : , , ,
jeudi 21 juillet 2011

Qatar 2022: un stade à 2 milliards de dollars


World Football Insider dévoile aujourd’hui que l’un des joyaux de la Coupe du Monde de la FIFA 2022 au Qatar, le Doha’s Sports City Stadium, pourrait finalement coûter jusqu’à 2 milliards de dollars, notamment en conséquence du projet de l’architecte Dan Meis d’augmenter la capacité totale de l’arène de plus de 15 000 places. Alors, certes, l’architecte annonce que le stade sera le plus sophistiqué technologiquement et que ce sera une merveille écologique, mais le coût pharaonique de ce projet en vaut-il vraiment la chandelle?

Chacun se fera son avis. Pour bien se représenter ce que signifie « 2 milliards de dollars », j’ai décidé de faire appel aux Chart Tools de Google et  de réaliser un Tree Map pour visualiser en un coup d’œil l’espace financier occupé par la construction de cette ouvrage positionné au milieu du désert, et comparer cet espace avec des données économiques concrètes, comme le PIB d’un pays d’Afrique emblématique (celui, en l’occurrence, de George Weah) et de la valeur des dix plus gros transferts réalisés dans le football moderne.

Cliquer pour jouer :)

Tree Map - cliquer pour jouer :)

Étiquettes : , , , ,